Des trésors du XIXe siècle retrouvés

17 nouvelles œuvres sont désormais retrouvées. Ces œuvres, longtemps primées par des initiés à l’art et la culture du XIXe siècle, sont une forme de remise en cause sur la nature des anciennes pièces d’art retrouvées.

La malle au trésor : à la découverte de l’art incohérent

Les arts incohérents ont eu lieu le 1er octobre 1882 chez Jules Lévy, journaliste, éditeur et organisateur de l’événement. Son nom refit surface lorsqu’il a été demandé une inspection d’une malle qui renferment 17 objets d’arts incohérents.

L’objectif était de contacter un galeriste expert en la matière pour étudier et estimer la valeur de certaines œuvres dites de peu d’intérêt. À sa grande surprise, Johann Naldi découvre que la malle qui contient un ensemble d’objets d’art de toutes catégories, est un véritable trésor.

15 : combat de nègres pendant la nuit

La revue montmartroise Le Chat noir a publié dans un catalogue, le numéro 15 qui désigne le Combat de nègres pendant la nuit. Inscrit au dos d’un de ces tableaux rares, ce titre a fait objet d’exposition grâce à Bilhaud (Paul), poète, né à Nohaut, élève de Gray et rapin de Luigi-Loir ; 76 rue de Seine.

Selon l’expert, cette toile encadrée n’est qu’un monochrome issu de son Album primo-avrilesque de 1897. À cette époque, l’écrivain Alphonse Allais (1854-1905) a renommé Combat de nègres dans une cave, pendant la nuit. Il mentionne toutefois dans un esprit professionnel que son œuvre est une reproduction d’un célèbre tableau de Paul Bilhaud, un éminent poète et auteur de théâtre.

Bien que la redécouverte d'anciennes œuvres soit rare, il faut noter que celle-ci est vraiment surprenante. Cet événement des arts incohérents oubliés de tous ainsi que ces œuvres disparues sont susceptibles de faire revivre l’histoire et d’éveiller la curiosité.

Share